Le SECEC

« SECEC » est l’abréviation de « Secrétariat européen commun de l’OGBL et du LCGB».

Le SECEC sert de structure commune à deux confédérations syndicales luxembourgeoises membres de la Confédération européenne des syndicats (CES), à savoir :

  • La Confédération syndicale indépendante du Luxembourg (OGBL).
  • La Confédération luxembourgeoise des syndicats chrétiens (LCGB).

Compte tenu de l’ampleur croissante du rôle et de l’influence de l’Union européenne (UE) dans des domaines qui concernent les travailleuses et les travailleurs européens, les syndicats ne peuvent dorénavant se contenter de cantonner leurs activités au niveau national. Dans l’optique de préserver leur pouvoir de négociation collective ainsi que leur influence sur l’économie et la société dans son ensemble, ceux-ci se doivent de parler d’une voix et d’agir de concert au niveau européen. C’est la raison d’être de la Confédération européenne des syndicats (CES). Et la CES est une des premières raisons d’être du SECEC.

Le SECEC participe aux travaux du Comité exécutif de la CES, ainsi qu'aux travaux de ses comités permanents, groupes de travail et instituts. À travers la CES, le SECEC participe également au travail du Comité du Dialogue social (européen) et de ses groupes ad hoc, ainsi qu’à d’autres comités et instances européens.

Au plan régional, le SECEC suit également les travaux des deux CSI aux frontières du Grand-Duché de Luxembourg, à savoir le CSI-Sarre-Lor-Lux-Trèves/Palatinat occidental et l’IRS 3 Frontières. Par ailleurs, le SECEC suit le travail de la « Plate-forme syndicale de la Grande Région (PSGR) » composée des syndicats membres de la CES situés dans les régions frontalières allemandes, belges, françaises et luxembourgeoises. Il s’agit en l’occurrence du Grand-Duché de Luxembourg (Etat souverain), ainsi que pour l’Allemagne de la Rhénanie/Palatinat et de la Sarre, pour la Belgique de la Wallonie et pour la France de la Lorraine. Cet Etat et ces régions sont regroupés sous la dénomination de « Grande Région » et forment ensemble un territoire transfrontalier avec une population totale de 11,2 millions d’habitants. À travers la  PSGR, le SECEC suit également les travaux du Comité économique et social de la Grande Région (CESGR).

Document

Reportage Europaforum.lu - Le Secrétariat européen commun de l'OGBL et du LCGB : agir au niveau européen pour défendre les travailleurs luxembourgeois